Clusis 2015 : Robotique et cybersécurité

Classé dans : Evénements | 0

Le Clusis propose une conférence intitulée « Du droit des robots à la cybersécurité des systèmes de contrôle », à l’occasion de son Assemblée générale qui s’est tenue le 14 avril 2015, à Lausanne.

Le Clusis est une association suisse dédiée à la sécurité des systèmes d’information fondée en 1989 et qui compte aujourd’hui plus de 300 membres (experts, professeurs, responsables qualifiés de la sécurité, des PME ou organisations impliquées dans ces problématiques).

Cette année, les membres du Clusis ont fait une conférence sur le thème « Robotique et cybersécurité ».

La robotique figure au nombre des technologies clés à l’horizon 2020 et l’essor des projets techniques rend incontournable la problématique du cadre juridique applicable. La question du droit et de la cybersécurité sont déterminants de l’acceptabilité de cette technologie. L’activité robotique peut-elle s’autoréguler elle-même ou faut-il créer un cadre juridique spécifique ?

Au programme de cette conférence :

– Faut-il un droit des robots ? Conférence de Maître Alain Bensoussan, avocat technologue, Cabinet Bensoussan, président et fondateur de l’Association du Droit des Robots (ADDR)
– Faut-il certifier la cybersécurité des systèmes d’automatismes et de contrôle industriel (IACS en anglais, SCADA par exemple) ? Conférence de Monsieur Paul Théron, PhD, FBCI, Thales Communications & Security’s Cyberdefence Bids Manager and Expert on cyber-resilience.
– Automatisation ou autonomisation ? Conférence de Maître Pascal Verniory, avocat, docteur en philosophie (option transdisciplinarité), juriste Etat-Major de la Direction générale des systèmes d’information de l’Etat de Genève.

Lieu : Hôtel Alpha-Palmiers, Rue du Petit-Chêne 34, Lausanne

Programme Clusis 2015 Robotique et cybersécurité

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.